Espace membre
[swpm_login_form]

La synthèse hebdo du 25 Février

Publié le 25 février 2019, par Matthieu Devillard

 

Imprimer la synthèse

– Lundi 18 février 2019  –

 

 

L’Europe ne plie pas face à la pression des États-Unis concernant le retour des djihadistes

Les ministres des affaires étrangères des pays membres de l’Union Européenne se sont réunis aujourd’hui. Donald Trump sommait dimanche par un tweet injonctif les pays européens de rapatrier leurs ressortissants djihadistes détenus dans le Nord-est de la Syrie par les Forces Démocratiques Syriennes – composées en majorité de soldats kurdes. Il mettait en garde contre la possibilité de voir ces quelque 800 hommes étrangers relâchés. La réaction des États concernés est claire, aucune décision au niveau européen ne sera prise. Les divergences de vision sont trop importantes entre les États membres. Alors que la Belgique plaide pour une coopération complète, la France reste sur sa ligne en disant traiter les situations au « cas par cas ». L’Allemagne quant à elle ne ferme pas la porte à un éventuel retour de ses ressortissants, tout comme l’Autriche. L’Angleterre pour sa part tient une position dure qui exclut tout retour, suivie en cela par les Pays-Bas et la Suède.

 

 

– Mardi 19 février 2019  –

 

Bruno Le Maire et Peter Altmaier se mettent d’accord pour définir une nouvelle stratégie industrielle européenne

Les ministres de l’économie français et allemand veulent modifier les règles européennes de la concurrence pour rendre les grandes entreprises de l’UE plus compétitives à l’échelle du monde. Le but est de convaincre la Commission européenne d’adopter une nouvelle stratégie industrielle. Cet accord vient en réaction au refus de  la fusion des géants Alstom et Siemens il y a quelques semaines. Tous les partenaires européens sont invités à se joindre à celui-ci. Le premier projet concret soutenu par les deux premières puissances de l’UE sera l’élaboration d’un consortium de production de batteries de voiture financé à hauteur de 1,7 milliard d’euros par les deux pays. L’Allemagne et la France veulent par cet accord permettre le développement de grandes entreprises européennes dans les secteurs d’avenir.

 

Des milliers de français se mobilisent pour lutter contre l’antisémitisme

On constate en France une recrudescence des actes antisémites (+74% en 2018). Ces dernières semaines de nombreux événements ont fait l’actualité, en particulier, l’agression du philosophe Alain Finkielkraut. Aujourd’hui, 94 tombes d’un cimetière juif en Alsace ont été retrouvées profanées. En réaction à cela, 20 000 personnes, dont un grand nombre d’élus, se sont mobilisées à Paris ainsi que dans une soixantaine de villes partout en France, afin de montrer l’unité de la Nation et condamner l’antisémitisme. Les autorités religieuses se félicitent que ces rassemblements aient été voulus par les représentants politiques. Hier des députés de la majorité disaient travailler sur une proposition de loi visant à réclamer « la reconnaissance officielle de l’antisionisme comme antisémitisme ». Emmanuel Macron s’est d’abord montré réticent à une telle loi, estimant qu’elle n’apportait pas la bonne réponse, avant de revenir sur ses propos.

 

Le couturier Karl Lagerfeld est mort

Directeur artistique de la maison Chanel depuis 1983, le couturier allemand est décédé à l’âge (supposé) de 85 ans. Ce personnage énigmatique a consacré toute sa vie à la création artistique et à la mode. Il a participé au rayonnement de la France par son esprit avant-gardiste et novateur. Sa grande rigueur, sa créativité mais aussi sa personnalité singulière ont été le moteur du retour de la marque Chanel au premier plan.

 

 

– Mercredi 20 février 2019 –

 

La commission d’enquête du Sénat rend ses conclusions sur l’Affaire Benalla

La commission d’enquête du Sénat rend public un rapport pour le moins explosif. En plus de mettre en cause le principal intéressé, Alexandre Benalla, pour « témoignage mensonger », les sénateurs incriminent aussi l’Élysée. En effet, sont pointés du doigt les témoignages des collaborateurs du Président de la République, soupçonnés d’avoir couvert de manière concertée les activités de Benalla. Le rapport montre par ailleurs que la sécurité du Président a été affectée. Le gouvernement ainsi que des députés de la majorité réagissent en montrant les manquements au principe de séparation des pouvoirs de ce rapport. En effet ce dernier intervient alors que des enquêtes judiciaires sont en cours à l’encontre d’Alexandre Benalla. Sa mise en détention provisoire a d’ailleurs été décidée hier.

 

UBS contraint à payer 4,5 milliards d’euros à l’État français

La plus grande banque suisse est condamnée par le tribunal correctionnel à payer une amende de 4,5 milliards d’euros pour fraude fiscale. Il a été considéré que le numéro un mondial de la gestion de fortune avait incité entre 2004 et 2012, via sa filiale française, des milliers de contribuables français à échapper au fisc en ouvrant des comptes en Suisse. Les 3,7 milliards demandés à la banque suisse constituent une amende record et sont accompagnés d’une amende de 15 millions d’euros ainsi que de 800 millions d’euros de dommages et intérêts pour la filiale française. La banque a immédiatement fait appel de cette décision. Elle nie l’existence de tous les faits qui lui sont reprochés et déplore que la justice française n’ait pas tenu compte de ses arguments.

 

 

– Jeudi 21 février 2019 –

 

Marlène Schiappa fait un parallèle entre la Manif pour tous et le terrorisme islamiste

Dans une interview accordée au journal Valeurs Actuelles, Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, a déclaré trouver « une convergence idéologique entre la Manif pour tous et les terroristes islamistes ». La membre du gouvernement souligne ces rapprochements idéologiques en parlant de la recrudescence des actes homophobes en banlieue. Elle argue que les messages de haines proférés par la Manif pour tous ont alimenté l’homophobie. Les sympathisants de la Manif pour tous ainsi que les membres de l’opposition à droite ont tout de suite réagi, se disant insultés par de tels propos. Elle a par la suite présentée ses excuses à ceux qui se sont sentis blessés.

 

 

– Vendredi 22 février 2019 –

 

Greta Thunberg et les jeunes marchent pour le climat à Paris

Le mouvement, initié en août par la jeune suédoise de 16 ans et consistant à sécher les cours du vendredi pour défendre le climat, a désormais touché la France. Des milliers de jeunes ont profité de sa venue à Paris pour marcher avec elle pour le climat. Leur but est de sensibiliser les hommes politiques et la société aux enjeux climatiques. Les jeunes revendiquent leur droit à vivre dans un monde sein et dénoncent l’inaction de la génération actuellement au pouvoir. Greta Thunberg ainsi que plusieurs représentants du mouvement dans les différents pays européens ont été reçus à l’Élysée par le président Emmanuel Macron. Le gouvernement, via la parole du ministre de la transition écologique, François de Rugy, s’est dit enthousiaste à l’idée de voir les jeunes se mobiliser pour leur avenir.

 

 

– Dimanche 24 février 2019 –

 

Le Vatican clôture le sommet international sur la pédophilie

Le Pape François réunissait 190 évêques du monde entier depuis jeudi dans le but de discuter de la protection des mineurs dans l’Église. Il parle « d’écouter les cris des petits qui demandent justice » et de trouver les moyens de « faire face à ce mal qui afflige l’Église et l’humanité », qu’est ce « fléau des abus sexuels ». Ce sommet a permis pour la première fois de mettre les victimes au centre des questionnements, le but étant d’initier une culture de la divulgation. Il a toutefois soulevé différents problèmes liés notamment à la collaboration avec la justice civile. L’Église s’engage à apporter des réponses concrètes à ces problèmes universaux, via la publication d’un vade mecum afin de rappeler aux évêques leurs obligations. Il s’agit de mieux protéger et d’accompagner les victimes, mais aussi de faire de la prévention dans le recrutement des séminaristes.

 

L’Algérie se mobilise contre la réélection du Président Abdelaziz Bouteflika

Entre vendredi et dimanche, ce sont environ 800 000 algériens qui se sont mobilisés dans toute l’Algérie pour s’insurger contre la réélection annoncée d’Abdelaziz Bouteflika. Les algériens se sentent humiliés par les dirigeants. Faute de consensus pour trouver un successeur, ces derniers préfèrent laisser en place le Président pour un cinquième mandat consécutif. Victime d’un AVC en 2013, Bouteflika ne s’exprime plus en public et ne fait que de rares apparitions. Les manifestations sont interdites dans le pays, mais la population passe outre malgré la répression. Les médias d’État se font eux aussi l’écho de cette grogne populaire.

 

Bellamy s’engage contre la baisse de la PAC au Salon de l’agriculture

Le Salon de l’agriculture a ouvert ses portes samedi. En vue des élections européennes, le sujet brûlant du moment est la Politique Agricole Commune (PAC) et la renégociation de son budget au niveau européen. François Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains aux élections européennes, s’est démarqué d’Emmanuel Macron. Ce dernier défendait la veille, en ouverture du Salon, la nécessité de réformer et de moderniser la PAC. Il a mis en avant les enjeux environnementaux non pris en compte jusque-là. Le candidat de la droite lui a répondu en dénonçant son manque de fermeté vis-à-vis de la volonté allemande de baisser de 15% le budget de la PAC.

 

 

INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD’HUI

Abonnez-vous aux synthèses !

Inscription