Espace membre
[swpm_login_form]

La synthèse hebdo du 15 avril

Publié le 15 avril 2019, par Matthieu Devillard

Imprimer la synthèse

 

– Lundi 8 avril 2019 –

 

Édouard Philippe expose les conclusions du Grand débat

Le grand débat national a pris fin la semaine dernière au bout de plus de deux mois de consultation citoyenne. Les conclusions sont rendues par le Premier ministre au cours d’une cérémonie officielle au Grand Palais à Paris. Édouard Philippe insiste sur la baisse de la fiscalité. Les Français ayant participé à cette consultation ont exprimé majoritairement leur « ras-le-bol fiscal ». Ils ont réclamé plus de justice concernant l’impôt. Le chef du gouvernement affiche sa détermination pour que ces remarques ne restent pas sans réponses concrètes. Les conclusions de ce grand débat ne constituent pas une grande surprise, selon les observateurs. Certains estiment toutefois qu’elles ont le mérite de faire prendre conscience au gouvernement de l’urgence de la situation et de l’ampleur des fractures au sein de la société.

 

L’Assemblée nationale adopte en première lecture la taxe GAFA

Cette mesure, proposée il y a un mois au niveau européen, a été refusée par certains membres de l’UE. La France veut montrer qu’elle est pionnière en matière de taxation des géants du numérique. Cette taxe devrait rapporter 400 millions d’euro en 2019. Elle devrait toucher une trentaine de groupes qui font 750 millions d’euros de chiffre d’affaires dans le monde et plus de 25 millions en France sur leurs activités numériques. L’opposition dénonce une mesure qui a perdu son efficacité en étant réduite au niveau national. Il s’agit pour d’autres d’une mesure de façade qui ne rapporte pas grand-chose. Mais tous s’accordent pour dire que la France fait figure d’exemple sur ce sujet alors que l’OCDE envisagera une mise en place plus profonde au niveau mondiale d’ici 2020.

 

 

– Mardi 9 avril 2019 –

 

La privatisation des Aéroports de Paris fait l’objet d’une procédure de RIP

Pour la première fois depuis sa mise en place il y a quatre ans, la procédure de Référendum d’initiative partagée est engagée par le Parlement. Neuf groupes d’opposition se sont alliés pour atteindre la limite des 185 signatures requises. Ce sont exactement 218 parlementaires qui refusent la privatisation des Aéroports de Paris. Cette mesure fait partie de la loi Pacte qui sera votée dans les prochains jours. Ses opposants brandissent l’échec de la privatisation des autoroutes pour justifier leur désaccord. Les parlementaires doivent encore recevoir l’accord du Conseil constitutionnel pour tenter de réunir les 4,5 millions de signatures des citoyens.

 

 

– Mercredi 10 avril 2019 –

 

Benjamin Netanyahou se dirige tout droit vers un cinquième mandat

Les élections législatives israéliennes se sont déroulées mardi. Les résultats très sérés montrent que le duel attendu a bien eu lieu entre le parti du Premier ministre sortant, le Likoud, et celui mené par l’ancien chef d’état-major Benny Gantz, Bleu et Blanc. Chacun obtient 35 sièges. Toutefois, au jeu des alliances, c’est Netanyahou qui remporte la bataille. Il a su s’entourer des partis d’extrême droite et de centre droit pour monter une coalition lui permettant d’avoir la majorité au parlement. Le parti travailliste israélien, force politique historique de la gauche et seule alliée qui aurait pu faire basculer la balance du côté de Benny Gantz, connaît un effondrement sans précédent. Benjamin Netanyahou risque fortement d’être appelé à former un gouvernement par le Président. Toutefois il va devoir se présenter prochainement devant la justice. Il est en effet mis en examen dans plusieurs affaires de corruption. De ce côté, selon les observateurs, l’issue lui est moins certainement favorable.

 

Le Conseil européen reporte le Brexit au 31 octobre

La Première ministre britannique et les 27 chefs d’État et de gouvernement des partenaires européens se réunissent à Bruxelles et décide d’octroyer un délai supplémentaire au Royaume-Unis. Le Parlement britannique n’est en effet jusque là par parvenu à accepter l’accord de sortie élaboré par Teresa May et l’UE. Les partenaires européens, jusque-là unies, ont montré des premiers signes de dissensions. Certains n’étaient pas favorables à un prolongement long du délai, Emmanuel Macron en tête. La limite était jusque-là établie par la tenue des élections européennes. Face aux pressions d’Angela Merkel notamment, les opposants au report ont finalement consenti à prolonger ce délai jusqu’à la formation de la nouvelle Commission européenne.

 

L’homme observe un trou noir pour la première fois de son histoire

Il a fallu réunir des astronomes de quarante nationalités différentes ainsi que huit observatoires répartis sur tout le globe pour observer l’un des plus fascinants phénomènes physiques de l’univers. Cette image donne à voir un halo de lumière rouge-orangé qui se détache sur un fond noir. Elle peut paraître anodine, pourtant il s’agit. Ce trou noir se situe à 53 millions d’années-lumière de notre Terre et est mille fois plus gros que celui qui se niche dans notre galaxie, la Voie lactée. Pour être capable de voir ce phénomène si éloigné, il faudrait en théorie utiliser un télescope d’un diamètre presque aussi grand que celui de la Terre, soit d’environ 10 000 km. Les scientifiques ont donc utilisé une dizaine de radiotélescopes répartis sur Terre et ont créé, en les reliant, un télescope virtuel géant. Les quantités de données recueillies ont été analysées durant deux ans avant d’arriver à l’image publiée. Les observations scientifiques de ce trou noir viennent corroborer la théorie de la relativité générale élaborée il y a cent quatre ans par Albert Einstein.

 

 

– Jeudi 11 avril 2019 –

 

Le Pape émérite Benoit XVI s’exprime sur les maux de l’Église

Benoit XVI avait dit lors de son retrait ne pas vouloir interférer avec la parole du Pape François, son successeur. Toutefois, dans un long texte publié avec l’aval du Vatican, il donne son avis et son sentiment sur les difficultés que traverse l’Église actuellement. Alors que cette dernière est critiquée pour le fonctionnement de ses institutions et sa gestion des scandales sexuels, Benoit XVI prend de la hauteur et tente de redonner le cap à suivre. Son texte décrypte les causes profondes de la crise que traverse l’Église. Pour lui il s’agit d’abord d’une crise morale, car Dieu n’est plus au centre de la vie des hommes. Cela prend racine dans le tournant libertaire qu’incarne Mai 68. Il fait remarquer la recrudescence de l’homosexualité dans les séminaires après cette période. Certains dénoncent dans ce discours une forte tendance conservatrice.

 

La police britannique finit par arrêter Julian Assange

Julian Assange est le fondateur de Wikileaks, site internet dont le but est de publier des documents confidentiels pour dénoncer les atteintes aux Droits de l’homme. De nombreux États considèrent ces révélations comme dangereuses pour leur sureté. L’organisation est donc fortement controversée. C’est pourquoi, dans le but d’échapper à un contrôle judiciaire en Grande-Bretagne, Julian Assange s’est retranchée en 2012 au sein de l’ambassade équatorienne de Londres. Cet État d’Amérique centrale a cessé le hacker australien. La police britannique a ainsi pu pénétrer dans l’ambassade, après six années d’attente, pour arrêter Julian Assange. Il doit désormais faire face à la justice britannique, mais il peut aussi faire l’objet d’une extradition aux États-Unis où il est mis en examen, mais aussi en Suède où il est accusé de viol.

 

L’armée soudanaise destitue Omar el-Béchir

Le Président du Soudan ne fêtera pas ses trente ans au pouvoir en juin prochain. Après quatre mois de vives protestations, le ministre de la défense annonce l’arrestation du  président. La liesse s’empare du pays qui réclamait depuis des mois la chute de son chef, sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour crime de guerre, crime contre l’humanité et génocide dans le cadre de la guerre civile au Darfour. La mise en place pour une durée de deux ans d’un « Conseil militaire de transition » par le ministre de la défense suscite toutefois des inquiétudes au sein de la population. La Constitution est suspendue, l’état d’urgence est instauré ainsi qu’un couvre feu et la fermeture de l’espace aérien. Le coup d’État militaire s’avère être un moyen de reprendre le contrôle pour le système en place. Le peuple ainsi que la communauté internationale appellent à incorporer la société civil à la transition qui s’engage.

 

 

INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD’HUI

Abonnez-vous aux synthèses !

Inscription