Espace membre
[swpm_login_form]

La synthèse hebdo du 13 mai

Publié le 13 mai 2019, par Matthieu Devillard

 

Imprimer la synthèse

 

– Lundi 6 mai 2019 –

 

Un groupe d‘experts de l’ONU publie un rapport alarmant sur la biodiversité

Alors que les ministres de l’environnement du G7 se réunissaient à Metz, le groupe d’expert de l’ONU (IPBES), composé des délégués de 132 pays, s’est mis d’accord et publie un texte de 40 pages mettant en garde contre l’effondrement de la biodiversité. Il s’agit en fait d’un condensé destiné aux dirigeants politiques d’un rapport de 1800 pages réalisé sur plusieurs années par 455 scientifiques. On y apprend notamment que plus d’un million d’espèces, animales et végétales, sont menacées d’extinction. Par ailleurs les dernières décennies ont vu le nombre d’extinctions d’espèces s’accroître de manière inédite. Ce rapport est présenté aux ministres réunis à Metz et aboutit immédiatement à l’élaboration d’une charte sur la biodiversité. Elle rend compte de la prise de conscience des dirigeants et permet d’alerter sur la nécessité d’accélérer la lutte contre la perte de la biodiversité.

 

 

– Mardi 7 mai 2019 –

 

L’Iran cesse d’appliquer certains de ses engagements pris dans la cadre de l’accord sur le nucléaire

Un an après le retrait des États-Unis des accords internationaux de 2015 encadrant le programme nucléaire de l’Iran, ce dernier réagit. L’accord avait permis de réduire et d’encadrer l’activité de l’industrie nucléaire iranienne en échange de la levée des sanctions commerciales sur le pays. En se retirant l’année dernière, les États-Unis avaient rétabli une partie de ces sanctions de manière unilatérale. Dès l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, l’Iran a été désigné comme un ennemi. Mardi, Washington annonçait envoyer un porte avion à proximité des côtes iraniennes. Face à ce réchauffement des tensions, l’Union européenne dénonce fermement le désengagement partiel et la stratégie dangereuse pouvant conduire à la guerre menée par l’Iran. La Russie pour sa part l’explique par la pression économique mise par les États-Unis en rupture avec le mouvement d’apaisement de 2015.

 

 

– Mercredi 8 mai 2019 –

 

La République En Marche publie son programme pour les élections européennes

LREM veut redonner de l’élan à sa campagne en publiant son programme. Jusque-là le parti du Président a plutôt été englué dans un flot de polémiques touchant sa tête de liste Nathalie Loiseau. La liste LREM est la cible des partis d’opposition qui appellent majoritairement au vote « anti-macron » pour lui montrer son échec. Le programme reprend en grande partie les propositions d’Emmanuel Macron dans son texte adressé aux européens de mars dernier. La grande nouveauté tient toutefois dans la mise au premier plan du thème de l’écologie. Les dirigeants de la campagne LREM comptent remettre au centre du débat l’Europe. Toutefois les observateurs notent que le choix de mettre la transition écologique et l’Europe en tête des propositions vient s’opposer au programme du Rassemblement national, principal concurrent de LREM.

 

 

– Jeudi 9 mai 2019 –

 

Le Conseil constitutionnel valide la proposition de loi référendaire contre la privatisation d’Aéroport de Paris

La lutte contre la privatisation d’ADP franchit une nouvelle étape. Après être parvenu à lancer la première procédure de référendum d’initiative partagée en réunissant 248 signatures de parlementaires, l’opposition obtient le feu vert du conseil des Sages. Le projet de référendum doit désormais être soutenu par 4,5 millions de citoyens avant de pouvoir être soumis au vote des Français. Ses défenseurs ont neuf mois pour atteindre ce seuil. Le référendum pourra ensuite se tenir dans l’unique cas où la proposition n’aura pas été examinée par le Parlement dans les 6 mois. Emmanuel Macron ne s’est pas opposé au RIP lors de sa conférence de presse et a même émis l’idée de facilité son accès en passant à 1 million le nombre de signatures citoyennes requis.

 

 

– Vendredi 10 mai 2019 –

 

L’armée française libère 4 otages au Burkina Faso

Le 1er mai deux touristes français ont été portés disparus au nord du Bénin. Très vite la piste de la prise d’otage a été privilégiée. Leur guide a été retrouvé mort au cœur de la réserve sauvage. Plus loin on a retrouvé leur voiture de location abandonnée. Les renseignements militaires, avec l’aide de leurs alliés américains, ont su retrouver la trace du groupe de ravisseur et de leurs otages au nord du Burkina Faso. Il fallait alors agir vite avant que les ressortissants français ne soient transférés au Mali au sein de groupes islamistes mieux organisés et plus dangereux. Une opération de sauvetage est mise en place avec les forces spéciales. Au cours de l’opération les deux touristes sont libérés ainsi que deux autres otages dont l’armée ignorait l’existence. Toutefois le succès de la mission est relatif puisque deux membres du commando Hubert de la Marine national meurent dans l’assaut. Une cérémonie d’hommage national présidée par Emmanuel Macron se tiendra mardi à 11 heures aux Invalides.

 

L’Assemblée nationale adopte le projet de loi pour la restauration de Notre-Dame

Le Gouvernement soumet au vote du Parlement un projet de loi visant à permettre la restauration de Notre-Dame de Paris dans les délais donnés par le Président. Il prévoit des dérogations aux règles existantes en termes d’urbanisme et de restauration des monuments historiques. Pour certains experts du secteur, cette loi permettrait de justifier dans le futur des dérogations pour de prochains chantiers de restauration. Pour d’autres, elle ouvre la porte aux nombreux projets architecturaux modernes qui s’affranchissent des règles strictes des monuments historiques. L’opposition s’inquiète de la récupération personnelle que fait Emmanuel Macron du chantier de « reconstruction ». Après treize heures de débat et 300 dépôts d’amendements, l’Assemblée nationale adopte le texte. Il doit désormais être examiné par le Sénat.

 

 

INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD’HUI

Abonnez-vous aux synthèses !

Inscription